la précarité aussi en poésie où le mépris est sur le chemin...
Je serai le désespoir...
Projet !

J'aurai le mépris
Comme inique destin
La misère et l'hallali
Borderont mon chemin

Je serai le désespoir
Celui qu'on assassine
Ou attache au noir
Pour museler l'oeuvre divine

Pourtant des décades
Après l'ultime dérobade
Mon nom résonnera
Tel un cruel appât

Imbu de commisération
On analysera ma dérision
Dénouera les arcanes
D'une fureur en panne

Tel est mon itinéraire
Poète historiquement rastaquouère
Naviguant en loup solitaire
A la recherche d'illustres lumières

Vogue
ô vague imprévue
Accepte ta pirogue
Adopte la longue vue
Vogue





Ajouter un commentaire réfléchi




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.